dessins

Publié le 28 Mars 2024

Esquisses préparatoires pour deux tapisseries destinées à la Cathédrale de Beauvais.

 

Le parti-pris de ce projet est: simplicité, élégance, intensité, modernité.

L’idée est de proposer une œuvre accessible au plus grand nombre, dynamique et joyeuse par son graphisme synthétique et une palette vive et basique.

Le propos est traité dans ses grandes lignes, privilégiant l’impact visuel et émotionnel.

PILIER NORD

En bas :La révélation de dieu par la création :

Au premier plan :

Adam et Eve

La stylisation des visages très peu genrés répond à une intention d’inclusion universelle de tous les humains.

Le noir et blanc reprend la symbolisation du bien et du mal et renvoie au péché originel.

Il symbolise aussi l’ensemble des peuples issus du couple originel et met l’accent sur leur diversité.

Au second plan :

L’arbre de vie, le jardin d’Eden, la source originelle.

Au milieu au premier plan :

L’échelle de Jacob et tous les anges qui font le lien entre le ciel et la terre.

Au second plan :

La silhouette représente à la fois l’humanité et le corps du christ, l’incarnation.

En haut : L’esprit saint et l’univers en arrière plan représentant l’ensemble de la création.

PILIER SUD

En bas :

Une nuée de croix auréolées s’envolent vers le ciel.

Ces croix représentent tous les saints.

Au centre :

Le retour au père de Jésus, symbolisé par le christ sur la croix qui représente son incarnation et la silhouette blanche qui représente son retour au tout, l’origine et la fin.

La croix qui vient « habiller » la silhouette blanche renvoie également au vêtement liturgique et par extension à l’église, faisant ainsi le lien avec la cathédrale et l’emplacement des tentures à l’intérieur de celle-ci : le lieu de la transmission par le verbe. Ce thème est également véhiculé par les douze étoiles qui dansent au dessus de la tête de l’homme/ange/dieu et qui représentent les douze apôtres.

Des mains/ailes de l’homme/ange/dieu nait la Jérusalem céleste.

Celle-ci est représentée en haut par :

Les douze portes de la cité

L’arbre de vie.

Sur les deux tentures on retrouve le motif de l’arbre, symbole de vie, de connaissance et de transmission, utilisé comme  point d’articulation des thèmes abordés.

Les couleurs se répondent avec une symétrie inversée du bleu vers le jaune, le jaune symbolisant la lumière divine, la clarté de la foi et de la connaissance, le bleu couleur du ciel terrestre symbolisant à la fois la condition humaine, et son aspiration à se transcender.

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #DESSINS, #FRESQUES

Repost0

Publié le 28 Mars 2024

Voici le dessin pour les visuels du prochain festival PASSION D'AVRIL:

Et voici les affiches et flyers faits par la mairie:

VERT ICI, AUSSI!
VERT ICI, AUSSI!

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #AFFICHES-VISUELS, #DESSINS

Repost0

Publié le 28 Mars 2024

Projet de fresque au sol pour une cité de LIVRY GARGAN.

Esquisse de marelle, polychrome, ludique et fractale.

MARELLE
MARELLE
MARELLE

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #DESSINS, #FRESQUES

Repost0

Publié le 14 Février 2024

Projet de fresque pour la chapelle du baptistère de l'église Saint-Vital de Saint-Viaud. Le thème est celui du geste d'André Desourteaux qui a épargné les prisonniers allemands à la Brosse le 12 mai 1945 et Saint Léonard le Saint patron des prisonniers.

 

 

LIBERATION est un triptyque composé de trois fresques.

Les deux fresques latérales traitent du thème de la libération à travers les personnages de André Desourteaux et de Saint-Léonard, la fresque centrale l’aborde de manière plus générale dans la foi chrétienne.

L’esquisse est réalisée sur palette graphique, dans un esprit de clarté et de synthèse, prônant un graphisme simple et dynamique, à travers une palette forte et tonique, favorisant une lecture accessible à tous.

Sur la fresque de gauche, André Desourteaux est représenté en soldat devant le clocher de l’église d’Oradour en flammes, la colombe de la paix sur son épaule.

Ses bras tendus sont à la fois un signe d’impuissance et de miséricorde.

 L’impuissance à laquelle est confronté l’individu face aux horreurs de la guerre, qui est perdu et seul face à tant de souffrance et de violence et qui doit puiser au plus profond de son humanité ou de sa foi des actes courageux et salvateurs.

Et la miséricorde qui parfois prend son temps pour faire son chemin dans le cœur de chacun ou qui parfois s’impose comme un non choix, l’impossibilité de faire autrement.

Au premier plan, des mains stylisées renvoient autant à celles des prisonniers enfermés dans l’église et qui ont péris dans les flammes appelant à l’aide les vivants et le ciel que à celles des soldats allemands prisonniers implorants la pitié.

Sur la fresque centrale, c’est l’esprit de la foi qui est représenté, son aspect libérateur et profondément joyeux.

L’amour de l’autre procure paix et sagesse, libère les âmes des sentiments vils qui faussent la vision du monde et détourne l’individu de sa quête de justice et de communion.

Le personnage central représente à la fois le monde matériel et spirituel.

Il est dieu avec son auréole divine et ses bras ouverts pour accueillir l’humanité dans son amour.

Il est ange avec ses ailes pour protéger les hommes et les femmes et les guider dans une vie d’entraide et de partage.

Il est être humain, au centre de la création. Les oiseaux représentent le monde animal, mais sont aussi des étoiles, symbolisant le lien entre la terre et le ciel. L’univers entier est représenté par la planète terre qui se détache devant le soleil.

L’arc jaune est à la fois, auréole, soleil et alliance.

Le cœur rouge représente à la fois l’amour qui pousse et grandit en chacun, mais également le cœur qui saigne et pleure devant la souffrance et la misère du monde.

Sur la fresque de droite, on peut voir Saint-Léonard qui prie pour le salut et la libération des âmes et des corps.

Autour de sa tête des mains tendues implorent pardon et compassion.

Les cercles noirs sont autant de chaines brisées qui s’empilent et finissent par former des vagues, comme le ressac de l’océan, représentant le poids et la récurrence de nos enfermements internes et externes. La libération des êtres n’étant jamais acquise, mais un éternel recommencement.

Les éclats rouges symbolisent les cœurs purs qui soutiennent et accompagnent les cœurs blessés et perdus comme des phares dans la nuit.

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #FRESQUES, #DESSINS

Repost0

Publié le 10 Janvier 2024

Projet de fresque murale en Bretagne

 

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #FRESQUES, #DESSINS

Repost0

Publié le 6 Novembre 2023

Projet de fresque murale

Au départ il y a la voie cycliste.
Comme une voie rapide de vélo,
concept étrange…
On se dit que le monde change, et que les bicyclettes ne flirtent plus qu’avec les fleurs des champs mais aussi avec les pots d’échappements.
Un doux mélange de progrès, d’écologie, de monde de demain.
Un monde avec un p’tit vélo dans la tête, qui essaye de faire rimer poésie et béton.
Alors oui, et avec mon p’tit vélo dans la tête j’ai eu envie de représenter tous ces gens qui grâce à leur grain de folie regardent le monde autrement et font pousser de la beauté et de la culture dans tous les coins du monde.
Les roues de vélo deviennent des étoiles qui éclairent l’humanité, des mondes qui se rencontrent, une pensée en mouvement, des bulles d’imaginaire qui s’envolent pour que la vie devienne une fête.
Les personnages sont attentifs et silencieux, ils veillent sur les aventuriers de l’asphalte tout en questionnant leur rapport à la ville.
Partage, cohabitation, respect, patience…des mots qui voyagent sur toutes routes, pistes cyclables

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #FRESQUES, #DESSINS

Repost0

Publié le 6 Novembre 2023

ON S'M

Projet de fresque murale pour une médiathèque

Je sème, tu cultives, on récolte, nous distribuons, vous partagez, ON S’M.

 

ON S’M est une ode à la culture et au partage, l’art se cultive, semons.

Dans un élan joyeux et foisonnant, c’est le printemps des arts, tout pousse !

Les livres s’envolent comme des papillons pour aller butiner le nectar du savoir et de l’aventure.

Des mains se tendent vers le ciel comme autant de pratiques créatrices prêtes à attraper les muses et semer l’inspiration.

Des « trompettes » font éclore des bulles comme des notes de musique qui vont polliniser tous les environs et claironner la bonne nouvelle : l’art se cultive, semons !

Des brassées d’ « yeux » sont à l’affut de tout ce qui peut enchanter nos regards curieux et contemplatifs.

Des « planètes » entrent dans la danse, symbolisant un monde de différences et de rencontres où tous  participent et élaborent la culture de demain.

ON S’M est une fresque ludique qui s’adresse à tous les publics et dans laquelle chacun peut projeter son imaginaire.

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #FRESQUES, #DESSINS

Repost0

Publié le 10 Juillet 2023

VINGT MILLE LIEUES SOUS LES ARBRES: appel à projet autour de l'univers de Jules Verne et de la photographie de cette époque.

J'ai proposé le projet HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR composé de deux installations:

Hors-cadre ou le voyage intérieur : PROJECTION

 

Une fresque au mur représente une machine à voyager imaginaire, dans l’esprit de celles de Jules Verne.

Les visiteurs sont invités à participer à la fresque en faisant évoluer l’univers dans lequel évolue la machine. Le principe étant que chacun fasse un selfie ou une photo à travers un des cadres du parc, l’imprime et la colle sur le mur.

 

Hors-cadre ou le voyage intérieur : IMMERSION

L’idée est de créer un sentiment de plongée dans un univers, une immersion, de la même manière que Jules Verne nous embarque dans ses aventures littéraires.

Les vagues de rubalise peuvent être interprétées autant comme des vagues, ce qui nous plonge sous l’eau, autant comme des nuages, ce qui nous projette dans le ciel.

Avec les ombres portées au sol par la lumière naturelle, l’installation aura un effet miroir qui accentue le sentiment d’immersion.

D’autre part, la rubalise étant en partie transparente, le public peut aussi jouer avec les silhouettes.

Les cadres rouges sont autant de portes d’entrée ou de sortie dans ce décor bleu. Ils viennent proposer et symboliser une vision propre soit sur le monde extérieur, soit sur le monde intérieur en jouant avec l’idée du sujet en questionnant les visiteurs : pourquoi ces cadres sont là, à quoi servent-ils, peut-on les utiliser ?

Et voilà le résultat:

HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR
Quelques photos du vernissage prises par FrancescoQuelques photos du vernissage prises par FrancescoQuelques photos du vernissage prises par Francesco
Quelques photos du vernissage prises par FrancescoQuelques photos du vernissage prises par FrancescoQuelques photos du vernissage prises par Francesco

Quelques photos du vernissage prises par Francesco

Quelques photos du vernissage prises par Michel LoichotQuelques photos du vernissage prises par Michel LoichotQuelques photos du vernissage prises par Michel Loichot
Quelques photos du vernissage prises par Michel LoichotQuelques photos du vernissage prises par Michel LoichotQuelques photos du vernissage prises par Michel Loichot
Quelques photos du vernissage prises par Michel LoichotQuelques photos du vernissage prises par Michel LoichotQuelques photos du vernissage prises par Michel Loichot

Quelques photos du vernissage prises par Michel Loichot

Quelques photos du vernissage prises par Vicki
Quelques photos du vernissage prises par Vicki
Quelques photos du vernissage prises par Vicki

Quelques photos du vernissage prises par Vicki

Quelques photos du vernissage prises par PhilippeQuelques photos du vernissage prises par PhilippeQuelques photos du vernissage prises par Philippe
Quelques photos du vernissage prises par PhilippeQuelques photos du vernissage prises par PhilippeQuelques photos du vernissage prises par Philippe

Quelques photos du vernissage prises par Philippe

HORS CADRE OU LE VOYAGE INTERIEUR

Voir les commentaires

Rédigé par Léa B-H

Publié dans #INSTALLATIONS, #DESSINS, #FRESQUES

Repost0